Totems

J’ai choisi de vous présenter, aujourd’hui, le livre TOTEMS et civilisations autour du monde. Livre publié par les éditions Nathan, écrit par Nacho Eterno et Mia Cassany. 

Quatrième de couverture : Sais-tu que les dragons sont très aimés en Chine et portent chance ? Où se trouve le phénix qui renaît de ses cendres ? Pourquoi les Égyptiens vénéraient-ils les chats ? De quoi nous protège l’éléphant ? Les animaux réels ou légendaires font partie de notre histoire, dans toutes les civilisations du monde. Viens les découvrir avec ce grand voyage dans le temps et dans l’espace. 

Avouez que rien qu’avec la quatrième de couverture, vous avez envie de lire ce livre ! C’est un livre qui fait prendre conscience de la place qu’occupent les animaux dans notre monde. Dans le monde d’aujourd’hui, celui d’hier et celui de demain. Il nous explique que les animaux sont nos totems, ils font partie de nos vies et de nos croyances. 

Saviez vous que le coq est considéré comme sacré au Japon ? Dans certaines régions, ils se promènent même seuls dans les rues sans que personne ne les embête. La vache est sacrée en Inde depuis 5000 ans et peut se promener partout. Il est interdit de la tuer, car elle symbolise la « mère universelle » qui donne son lait à tous. En Afrique, l’éléphant est vénéré pour sa force, son esprit de famille et parce que c’est le seul animal avec qui personne ne peut rivaliser. Ses défenses étaient même considérées comme sacrées et dotées de pouvoirs magiques ! 

C’est un livre d’une grande richesse, autant dans le texte que dans les illustrations. Je suis sous le charme. Il offre tellement de possibilités d’exploitation ! 

N’hésitez pas à suivre nos aventures sur intagram, je vais prochainement proposer à Charly de dessiner son propre totem ;)

Merci aux éditions Nathan

Mon cahier d’observation et d’activités « Les oiseaux »

Je découvre avec beaucoup de plaisir ces cahiers d’observation parus chez Nathan, depuis plusieurs mois maintenant, il y a eu plusieurs numéros édités sur des thèmes différents. Ces cahiers sont édités en partenariat avec le mouvement Colibri (c’est par ici pour en savoir plus). Ils sont là pour aider les enfants à se familiariser avec la nature, et plus particulièrement les oiseaux pour ce cahier. 

Il s’agit donc d’un cahier d’activités (comme son nom l’indique). Charly aime travailler sur ce support, il a donc très vite accroché et j’avoue que je me suis prise au jeu avec lui. Nous nous sommes donc installé dans le jardin, lui dans l’arbre et moi au sol puis nous n’avons plus fait de bruit… Les oiseaux ont recommencé à chanter après quelques minutes. Nous les avons observés puis Charly a prit des notes sur les oiseaux qui habitent près de chez nous. 

Charly aime le travail dirigé sur un cahier, mais il fait une double page à la fois, jamais plus ! Donc le livre a ensuite été rangé. Puis un autre jour, il l’a reprit et nous avons appris le rôle des oiseaux dans l’écosystème. Chaque double page aborde une notion différente comme les plumes, les différences entre chouette et hibou ou encore la migration. Ce système convient parfaitement bien à mon grand garçon ! 

Le travail et l’apprentissage sont ludiques grâce à ce cahier. Il aborde un thème trop peu connu des enfants et est parfait comme support pour le coschooling ou l’ief. Je suis ravie de le proposer à Charly et surtout de voir toutes les choses qu’il a retenu lors de ces sessions de travail. Et que dire des illustrations ♥ Elles sont sublimes et donnent envie de dessiner, à notre tour, ces jolis oiseaux ♥

Bravo pour ce cahier et cette belle collaboration ! Merci aux éditions Nathan ♥

j’apprends à lire des éditions Hachette

Si vous me suivez sur instagram, vous savez que Charly est lecteur depuis quelques mois maintenant. Je vous partage régulièrement en storie des moments lectures de Charly, mais je n’avais jamais écrit sur les livres de premières lectures ici. Je commence donc par vous présenter les livres de la collection « j’apprends à lire » de chez Hachette.

Ces livres sont de vraies histoires, facilement accessibles dès que l’enfant souhaite lire seul. Elles sont classées sur 4 niveaux : début de CP – milieu de CP – fin de CP – CE1. Les premiers niveaux sont composés de mots aux graphèmes simples, et plus on avance, plus ça se complique. Les lettres muettes sont grisées sur les 3 premiers niveaux et les liaisons sont matérialisées par un arc de cercle dessous les mots sur les 4 niveaux. Plusieurs catégories existent au sein de cette collection.

Les Sami et Julie 

Ces livres sont très appréciés à la maison, chaque petite histoire aborde un thème précis (ici les pompiers) et permet à Charly de se poser des questions ou de découvrir des choses par sa lecture.

Classiques Disney 

Charly accroche moins, il faut dire que nous ne regardons presque plus la télévision donc il est naturellement moins attiré par les histoires Disney. Il s’agit donc des histoires classiques de Disney (Bambi, les Aristochats, Blanche-Neige ou encore Dumbo) écrites pour être lues par les enfants. Ce que j’aime dans ces livres ce sont les grandes illustrations qui me rappellent les films que je regardais étant enfant. 

Montessori

Ce que je trouve très intéressant avec ces livres, c’est qu’ils sont écrit pour que l’enfant travaille un graphème précis. Charly a donc pu travailler le son [gn] avec le livre Cap vers le sud et les différentes façons d’écrire le son [o] avec le livre Léo à la pêche. C’est une caractéristique très intéressante pour l’apprentissage de la lecture !

Dans les 3 catégories citées ci-dessus, au début du livre, il y a quelques petits exercices pour préparer l’enfant à la lecture. Nous ne les avons pas faits, car Charly a appris à lire sans que je m’en rende compte, et lorsqu’il y avait un mot avec un graphème inconnu, il déduisait le son grâce au reste de la phrase… Mais ces petits exercices peuvent très bien donner des pistes de travail avant de proposer le livre à l’enfant. Il y a également deux pages à la fin du livre avec des questions pour savoir si l’enfant a compris le sens de l’histoire. Si les toutes premières fois, Charly devait relire pour répondre, il a très vite fait le lien entre sa lecture et l’histoire :) Puis d’autres questions pour engager la discussion entre l’adulte et l’enfant sont écrites. Je trouve cela vraiment intéressant d’échanger sur des sujets si divers avec Charly, et cela permet également de continuer nos apprentissages à la maison ♥ 

Sami et Julie sous forme de BD

Ils sont conseillés comme un niveau CE1. Et là, quelle découverte pour mon grand garçon fan des bandes dessinées Picsou !!! Depuis plusieurs années maintenant, il passe plusieurs heures par semaine à regarder des livres Picsou de la collection de son grand-père. Il était tellement heureux de pouvoir lire lui-même une BD. Il arrive à lire quelques bulles dans les Picsou, mais les phrases sont longues donc il abandonne… Ici, il a lu et relu étranges bobos pour les animaux et m’a expliqué (plusieurs fois !) qu’il ne faut pas donner de chocolat aux animaux :) 

Nous aimons beaucoup cette série de livres et ce qui est bien pour mon porte-monnaie c’est qu’ils sont vendus à petit prix ! Parce qu’une fois que les enfants savent lire, ils veulent enchaîner les livres et ceux là sont vraiment accessibles ! Je vous les conseille et je suis certaine que vous ne serez pas déçus ♥

Merci aux éditions Hachette

 

des cadres d’habillage style Montessori {tutoriel}

Cela fait très longtemps que j’ai envie de coudre des cadres d’habillages pour que les enfants puissent apprendre tranquillement à utiliser les différents moyens de fermeture de leurs vêtements (fermeture éclair, scratch, pression, etc). J’ai enfin pris le temps de le faire !!!

Et si j’ai pris le temps de le faire, c’est grâce à Amélie du compte instagram asixfontfontfont, elle a publié ses poupées gigognes en tissus avec différents systèmes de fermeture et là, ça a fait tilt ! J’ai mixé son idée et les cadres d’habillage formel montessori :) 

Et comme j’ai pensé à vous, je me suis dit qu’un tutoriel rapide vous aiderait peut-être à vous lancer ;) Donc c’est partit : 

Matériels pour un cadre

Il vous faut 2 rectangles de tissu aux dimensions que vous voulez, les miens font approximativement 53 cm sur 30 cm. J’ai choisi un tissu imprimé pour l’extérieur et un tissu uni pour l’intérieur. Vous aurez besoin d’un rectangle de ouatine aux mêmes dimensions ainsi que du thermocollant pour rigidifier un peu le tissu (toujours aux mêmes dimensions). Ensuite, prenez le système de fermeture choisi (scratch, fermeture, pressions, etc.). 

Réalisation

Commencez par fixer le thermocollant sur votre tissu extérieur. Ensuite, il faut poser le tissu intérieur (endroit vers vous), le tissu extérieur (envers vers vous) et enfin la ouatine.

Vous épinglez correctement et faites une couture sur tout le tour à 1cm du bord en laissant une ouverture pour retourner. Une fois que la couture est faite, vous pouvez couper l’excédent de ouatine en coupant a 7mm le long de la couture et couper également les angles. Retourner ensuite votre travail. Maintenant, vous avez deux possibilités, soit vous refermez au point invisible, soit vous faites une surpiqûre sur le tour du cadre. 

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à coudre votre système de fermeture :)

LE CAS PARTICULIER DE LA FERMETURE A GLISSIÈRE

La façon de faire pour la fermeture à glissière est différente car la fermeture est prise dans la couture du rectangle. Il faut mettre votre fermeture entre les deux endroits des tissus avant d’épingler, comme sur la photo ci dessous, le reste du pas à pas ne change pas. 

Je suis contente d’avoir pris le temps de leur coudre ces petits cadres. Ils s’installent très souvent ensemble sur leur table pour en faire chacun un différent. Même si Charly en maîtrise 4 sur 5 (il ne sait pas encore faire les nœuds de lacets), il prend plaisir à les faire quand même. 

Si vous réalisez vos cadres avec mon tutoriel, merci de mettre un lien vers le blog et/ou sur les réseaux sociaux :) 

mon enfant médite en pleine conscience

J’ai lu récemment le livre écrit par Ilios Kotsou (docteur en psychologie) et Candice Marro (psychothérapeute et ostéopathe, formée à la pleine conscience), « Mon enfant médite en pleine conscience ».

Quatrième de couverture : Et si vous proposiez à votre enfant d’embarquer pour un voyage d’exploration sur le continent de la pleine conscience ? Ce continent, composé de six pays, lui permettra de découvrir l’importance de la respiration, du corps, des cinq sens, des émotions, des pensées et du bien-vivre ensemble. Six pays dans lesquels se cachent un trésor à découvrir au fil des pages, des exercices et des méditations guidées. Ce livre s’apparente alors à un manuel qu’utilisent les explorateurs en quête de trésors cachés à l’autre bout du monde ou sur une île déserte. À la différence près que le trésor à découvrir ici se cache à l’intérieur de nous et qu’il est important de le partager avec les autres. Grâce à ce joli livre illustré, apprenons ensemble, petits et grands, à faire de notre planète un endroit où il fait bon vivre pour tout le monde !

À la différence, près, que le trésor à découvrir ici se cache à l’intérieur de nous et qu’il est important de le partager avec les autres. Il est important pour nous, comme pour nos enfants, de savoir écouter ce qui se passe à l’intérieur de notre corps, tout comme ce qui se passe en dehors. Ce livre est écrit pour être lu par un enfant, ce qui m’a surpris. En effet, le titre nous laisse penser que ce que nous allons lire nous aidera à apprendre la méditation à nos enfants. Et bien, pas du tout. C’est un peu comme un cahier d’exercices pour apprendre à méditer. Je n’ai pas de grands enfants, mais je pense qu’il est adapté à un enfant de 8-10 ans, je vais donc le mettre de côté pour quand Charly aura l’age de l’utiliser. 

La lecture de ce livre se fait très rapidement puisqu’il est écrit pour un enfant. Les explications sont claires mais ciblées. Le texte est ponctué d’exercices à réaliser. Il faut écrire dans le livre pour réaliser ces exercices, c’est pour cela qu’il me fait plutôt penser à un cahier… Avant de partir faire le tour du monde, l’enfant découvre en quoi la méditation peut l’aider et à quoi sert-elle. 

La première escale du voyage se fait au pays de la respiration. L’enfant y apprend à quoi elle sert, comment elle fonctionne, et il y a plusieurs exercices de respiration à faire pour apprendre à la maîtriser. La deuxième escale se fait au pays du corps. Dans ce chapitre, l’enfant va apprendre à écouter son corps, à le comprendre et à en prendre soin. Il va aussi apprendre que le mouvement, ce n’est pas uniquement à l’extérieur de son corps, mais aussi à l’intérieur. La troisième escale se fait au pays des 5 sens. Plusieurs tableaux sont à compléter dans cette partie du livre pour comprendre et utiliser correctement nos sens. La quatrième escale est au pays des émotions. Savoir écouter, nommer et accepter nos émotions est un pas important dans l’écoute de soi. Plusieurs exercices sont encore là pour aider l’enfant dans cette écoute de nos émotions. La cinquième escale se fait au pays des pensées. Les pensées sont en nous à chaque instant. Elles rythment notre quotidien, mais ne sont pas forcément la réalité ou l’avenir. Il est parfois difficile pour les enfants de le comprendre. Cette partie du livre va les aider à transformer leurs pensées pour les rendre constructives. La dernière escale se fait au pays du bien-être ensemble. L’enfant découvre l’empathie, la bienveillance envers soi, mais aussi et surtout envers les autres. On y aborde succinctement le devoir que nous avons de tous nous protéger les uns les autres pour vivre heureux ensemble. Cette notion si cher à mon cœur depuis que je l’ai découverte dans les 4 accords toltèques et qui a été une révélation pour moi  

La lecture de ce livre ne m’a pas passionnée étant donné que le livre ne m’étais pas adressée personnellement. Néanmoins, je le recommande pour les enfants, car il aborde des notions que j’ai moi-même découvert récemment et qui m’ont fait beaucoup de bien. Des notions que je veux aujourd’hui transmettre à mes enfants pour qu’ils deviennent des adultes épanouis, respectueux et heureux ! Il y a vraiment beaucoup d’exercices, que vous pouvez pratiquer avec vos enfants s’ils en ressentent le besoin, ce qui rend la lecture très dynamique ! 

Merci aux éditions