Les pochettes montessori

Vous le savez, je suis adepte de la pédagogie Montessori à la maison (mais pas que…). Je ne vais pas vous parler en long et en large de cette pédagogie que vous connaissez certainement si vous me lisez. Maria Montessori a inventé un matériel spécifique à chaque apprentissage, nous allons donc parler des cartes rugueuses.

Nous aimons utiliser les cartes de nomenclature à la maison ainsi que les lettres rugueuses que nous avons en livres. Ce matériel est à mi chemin entre l’un et l’autre. 

La pochette des chiffres rugueux est composée de 21 cartes de chiffres rugueux (de 0 à 20), 21 cartes avec des images (à compter de 0 à 20) et 1 livret d’activités. Sur le même modèle, la pochette des lettres rugueuses contient 1 livret d’activités, 26 cartes rugueuses avec les lettres de l’alphabet et 26 cartes images. 

les lettres rugueuses servent à apprendre à tracer les lettres, indépendamment les unes des autres. Le format des cartes est parfait pour la manipulation et l’apprentissage, les cartes rugueuses mesurent 8.5 cm de largeur 11 cm de hauteur, alors que les cartes mot/quantité sont de forme carrée de 6.5 cm de côté.

Parlons maintenant de ce livret d’activité. Il y a des lignes d’écriture pour apprendre à l’aide de tracé en pointillé à écrire les lettres en version cursive et les chiffres. Chacun des deux livrets démarre par une introduction écrite par Céline Santini avec Vendula Kachel, fondatrice d’une école Montessori.

Vous vous doutez bien que ces cartes peuvent être utilisées pour tout un tas d’activité ! Charly s’est dans un premier temps amusé à faire l’association mot / lettre puis chiffre / image. On peut également utiliser les images pour écrire des syllabes puis des mots. On peut utiliser les cartes images des chiffres pour faire des additions. Vous l’aurez compris, j’ai plein d’idées et je vous invite à me suivre sur instagram pour découvrir au fur et à mesure.

Vous pouvez retrouver les pochettes au tout petit prix de 7.50€ pièce, ici pour les lettres et là pour les chiffres.

Merci aux éditions

Share Button

2 comments

Laisser un commentaire