Les histoires les plus courtes du monde

C’est un livre-jeu que je vous présente aujourd’hui. Utiliser des cartes pour raconter une histoire est un concept que nous aimons particulièrement chez nous. J’avais d’ailleurs créé un jeu de cartes à raconter (disponible ici) pour aider mes enfants à créer des mondes imaginaires avec nos jouets en bois. Mais revenons-en à ce coffret qui s’intitule Les histoires les plus courtes du monde !

Quatrième de couverture

Un livre, un jeu, une infinité de possibilités. 

Les histoires les plus courtes du monde parlent d’un capitaine de bateau et d’une princesse, d’un robot-mixeur et d’un voleur de banque, du Petit Chaperon rouge et d’un poisson-lune ou encore d’un lapin sans oreilles et d’oreilles sans lapin. 

48 cartes et autant d’histoires amusantes et pleines de références aux contes populaires pour créer un monde onirique où tout est possible ! Vous êtes prêts ? Tout d’abord, installez-vous confortablement avec papa, maman, un ami ou une boite de cookies. 

Et voilà comment ça marche : 

  1. Commencez par choisir une des deux cartes de début
  2. Rajoutez autant de cartes que vous le voulez
  3. Finissez par une des deux cartes de fin.

Au fil de vos envies, lisez les textes ensemble, jouez l’histoire comme une pièce de théâtre ou laissez-vous emporter par les illustrations et inventez à votre tour l’histoire la plus courte du monde. Il n’y a pas de limites à votre imagination ! Découvrez 6 modes de lecture et de jeu à l’intérieur de la boîte. 

Avis et présentation

Comme cela est expliqué dans la quatrième de couverture, il faut choisir une carte de début. Soit « La plus courte histoire du monde est celle du « bonne nuit » que murmure papa ou maman avant d’éteindre la lumière« , soit « La plus courte histoire du monde est celle de la sonnerie qui annonce la fin de la récréation« . Ensuite, il faut ajouter des cartes d’histoire du côté du texte ou du côté de l’illustration. Personnellement, nous préférons jouer avec les illustrations, bien que ce soit encore difficile pour Wendy, elle peut néanmoins participer !

Chaque carte d’histoire commence par « mais non, la plus courte histoire du monde raconte celle de… » Et nous avons donc à chaque fois une petite histoire à découvrir ! C’est très plaisant comme jeu ! Cela ne prend pas beaucoup de place, en général, nous gardons les cartes en main et nous racontons l’histoire pendant le repas. C’est un concept qui nous plaît beaucoup !

Il n’y a pas de lien direct entre les histoires écrites, mais nous nous sommes amusés avec les illustrations à créer de jolis contes et je pense que c’est la façon de jouer que l’on préfère !

Les histoires les plus courtes du monde
Edition Helvetiq
Janos Lackfi
Tamas Ijjas
Mattea Gianotti
22€
Produit offert

Laisser un commentaire